Tout ce qu’il faut savoir sur la fusion entre Net-a-Porter et Yoox

Tout ce qu’il faut savoir sur la fusion entre Net-a-Porter et Yoox


Annoncer ici

Net-a-Porter x Yoox : la fusion des deux géants du luxe en ligne

La rumeur d’une opération courrait depuis quelques semaines mais elle est désormais confirmée : Net-a-Porter et Yoox fusionnent pour former le « Yoox Net-a-Porter Group », désormais acteur principal du e-commerce de luxe. Cette annonce intervient alors qu’Amazon était pressenti comme acquéreur de Net-a-Porter pour 2 milliards de dollars, information ensuite démentie par le géant américain du e-commerce.

Avec respectivement 835m$ et 565m$ de ventes pour Net-a-Porter et Yoox, la fusion créé un géant  de 24 millions de visiteurs unique dans le monde et de lus de 2 millions de clients. Le chiffre d’affaires combiné du groupe s’élèvera à plus d’1,3 milliards d’euros et sa valorisation dépassera les 2,2 milliards d’euros.

yoox-net-a-porter-chiffres

Source: Financial Times

A l’issue de la transaction, le groupe Richemont (2ème plus gros groupe de luxe et actuellement actionnaire principal de Net-a-Porter depuis son investissement en 2010) possèdera 50% du groupe mais seulement 25% des droits de votes afin de conserver l’indépendance de l’entité (et le leadership de Yoox).

Richemont sera tenu de conserver au moins un quart à la moitié de ses parts dans l’entité pendant 3 ans (lock-up period) avant de pouvoir se désengager complètement. A travers cette transaction, le groupe Richemont – conseillé par Lazard et Nomura – devrait encaisser un gain de 317 millions d’euros. Une fois la transaction finalisée, le Yoox Net-a-Porter Group effectuera une levée de fonds de 200 millions d’euros à laquelle Richemont participera également.

Les synergies attendues de cette fusion

L’opération fait fusionner deux business complémentaires qui couvrent la totalité des segments (de consommateurs et géographiques) du marché du luxe. Du full price avec Net-a-Porter jusqu’aux discount avec Yoox et The Outnet en passant par la délégation e-commerce (Yoox gère la présence en ligne de plus de 30 acteurs du luxe) le groupe constituera un véritable acteur à 360° dans l’univers du luxe en ligne.

federico-marchetti-yoox-nathalie-massenet-nap

La fusion rapprochera l’expertise stylistique de Nathalie Massenet (une ancienne journaliste de mode) avec le sense business de Feerico Marchetti (un ancien investment banker) puisque le fondateur de Yoox deviendra CEO de l’entité et la créatrice de Net-a-Porter en sera la présidente (son action sera limitée à certains sujets).

Aujourd’hui, nous ouvrons les portes du plus grand magasin de mode et de luxe du monde », précise Nathalie Massenet. « C’est un magasin qui ne ferme jamais, un magasin sans frontières géographiques, un magasin au service de millions d’acheteurs qui les inspire et leur offre accès au marques de modes les plus pointues

Bien qu’en perpétuelle croissance depuis le début des années 2000, le secteur du e-commerce de luxe est encore peu rentable par rapport au luxe offline. Avec moins de 5% de marge d’exploitation pour Yoox et Net-a-Porter, ces e-tailers font pale figure face aux marques comme Gucci ou Prada qui affichent des marges d’exploitation de plus de 25%. En mettant en commun leur logistique, stockage, back office et autres coûts, les deux acteurs digitaux espèrent générer des synergies de 60 millions d’euros par an dès la troisième année d’existence du groupe.

Une fusion défensive dans un marché en pleine explosion

Le Yoox Net-a-Porter Group sera un acteur sans équivalent dans le monde du luxe. Une tel mouvement – salué sur Twitter par le premier ministre italien Matteo Renzi – est également motivé par les dynamiques profondes du marché.

luxury-ecommerce-market

En effet, la création d’un unique acteur de référence est une défense pour ces deux start-ups face aux géants du e-commerce que sont Amazon ou encore Alibaba qui ne cachent pas leur appétence pour le monde du luxe en ligne et son marché online en pleine croissance.

C’est également une riposte face aux grands magasins qui accentuent de plus en plus leur présence digitale et leurs ventes en ligne. La fusion intervient en effet près de 6 mois après l’acquisition de l’autre géant de la vente en ligne de mode et de luxe, la startup MyTheresa par le department store américain Neiman Markus.

De nombreuses questions restent en suspens autour du Yoox Net-a-Porter Group et de son avenir. Sa direction, sa stratégie, la gestion de ses différents sites… seront autant de problématiques que devront gérer ses charismatiques patrons mais qui restent le pain quotidien des fusions et acquisitions.

Point plus problématique, le groupe Kering (ex PPR Luxe) – qui avait passé en 2012 un accord avec Yoox pour la gestion de la présence en ligne de la quasi-totalité de ses marques – se retrouve ainsi lié par ce deal à son rival le groupe Richemont. Un noeud gordien qu’il faudra défaire afin que ce nouveau géant du e-commerce de luxe prenne pleinement son envol …


Annoncer ici

Share This

About the author

David est co-fondateur de WebandLuxe, c'est un entrepreneur passionné de luxe et de digital. Il est CEO et co-fondateur de Dymant un club privé qui édite et vend les créations exclusives d'artisans d'exception et qui a annoncé une levée de fonds d'1 million d'euros auprès de Partech International et IDinvest Partners. David a en outre travaillé 2 ans pour un fonds de capital risque et siège au board de l'association des anciens HEC dans le luxe. David est diplômé d'HEC ainsi que de l'École polytechnique. Il a également étudié l'entrepreneuriat au Babson College (Boston, USA). Il voue une passion inavouable pour le chocolat blanc et la chanson Bohemian Rhapsody de Queen.

View all articles by David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *